Il vous est déjà certainement arrivé d’avoir des images vidéos (ou photos) qui soient trop bleues, trop vertes ou trop rouges….bref, des images qui ne correspondent pas à la réalité. « C’est la faute à la balance des blancs ».

LA BALANCE DES BLANCS QU’EST CE QUE C’EST ?

La température de couleur

La balance des blancs fait appel à la notion de température de couleur. La source lumineuse qui éclaire une scène peut être neutre (blanche) ou avoir une dominante colorée.

Vous avez tous constaté qu’au moment du lever et du coucher du soleil le ciel et l’environnement prend une teinte rouge orangé, alors que dans la journée il est à dominante bleue.

Pour caractériser ces variations de couleurs de la lumière on utilise le terme de « température de couleur ». Cette température se mesure en  degrés Kelvin (K).

température de couleur

Vous remarquerez qu’on parle de tons chauds pour des couleurs tirant vers  le rouge orangé, et de tons froids  pour celles tirant vers le bleu.

Attention ! avec la notion de température de couleur, la logique est inversée : les hautes températures en Kelvins correspondent à des couleurs froides (bleutées) et inversement les basses températures ( plus petites valeurs en Kelvins) correspondent aux couleurs chaudes tendant vers le rouge.

 

Définition et utilisation de la balance des blancs

La balance des blancs c’est un réglage de votre appareil (vidéo ou photo) qui permet de neutraliser une dominante couleur et donc de parvenir avec ce réglage à obtenir des couleurs plus fidèles à la réalité. Celles que vous voyez à l’oeil nu à travers votre masque.

A l’inverse, la balance des blancs peut aussi servir à accentuer voire même a ajouter une dominante de couleur. Dès lors, vous comprenez l’importance et l’utilisation que l’on peut en faire en prises de vues sous-marine.

POURQUOI RÉGLER LA BALANCE DES BLANCS ?

La principale raison d’ajuster la balance des blancs sur une valeur ou un réglage prédéfinis, c’est d’éviter les changements de teinte qui peuvent se produire en cours de tournage.

Si on laisse l’appareil en mode automatique (surtout les Gopro), il va ajuster la BdB en fonction des conditions de lumière et de couleurs qu’il va rencontrer.

Il ne faut pas oublier que nos appareils sont fait pour travailler dans l’air et non en milieu aquatique où les phénomènes de pertes de couleurs, de changements de luminosité et de teinte sont fréquents.

Plusieurs réglages sont possibles et nous allons les détaillés dans le chapitre suivant. Selon votre appareil, il vous faudra chercher le bon réglage pour obtenir une colorimétrie fidèle à la réalité ou une teinte qui vous convienne.

Voilà deux exemples dans lesquels la balance des blancs était en automatique

image trop verte

image trop verte

COMMENT RÉGLER LA BALANCE DES BLANCS

Tous les appareils, de l’APN au camescope en passant par la Gopro, proposent différents réglages de la balance des blancs :

  • Le mode automatique 

C’est le réglage par défaut. L’appareil ajuste seul la colorimétrie de l’image pour qu’elle soit le plus conforme possible à ce que nous voyons. En général et à l’extérieur, tous les appareils s’en sorte bien dans ce mode.

Mais attention comme il est dit plus haut, sous l’eau les conditions sont différentes et surtout changeantes. Le mode automatique n’est donc pas recommandé

  • Les réglages prédéfinis

Ce sont des réglages déterminés par le constructeur de l’appareil et adaptés aux différentes conditions et températures de couleur dans lesquelles vous évoluez. Tous les appareil ne proposent pas les mêmes réglages. Voici ceux que vous allez rencontrer le plus souvent :

reglages caméra

réglage apn

                           CAMERA                                                       APN

réglage gopro

réglage gopro

                                                               GOPRO

Pour les caméras  et camescopes le réglage qui va bien c’est « Extérieur », il réchauffe légèrement l’image. C’est celui que j’ai choisis.

Sur les APN c’est le mode « nuageux » ou « ombre » qui donne les meilleurs résultats.

Et enfin les Gopro propose plusieurs réglages en mode protune. Dans des eaux très bleues (tropicales) choisissez  6500 K pour des eaux moins bleues préférez 5500 K. A vous de faire des essais selon ou vous plongez et de trouver le meilleur compromis.

Le mode « CAMÉRA RAW » donne une image neutre et fade sans dominante de couleur que l’on pourra travailler plus facilement en post production (au montage).

  • Le choix d’une valeur en Kelvin

Vous pouvez aussi régler la balance des blancs en choisissant directement une valeur en kelvin.

Comme avec les réglages prédéfinis, vous indiquez toujours à l’appareil la situation de prise de vue. Autrement dit, si vous choisissez une haute valeur kelvin (< 6000 K) vous indiquez à l’appareil que la couleur ambiante est plutôt bleue, il va alors agir pour neutraliser ou atténuer cette couleur, donc ce sera comme s’il ajoutait du rouge ou de l’orange à l’image.

Pour « réchauffer » votre image, il faudra donc choisir une haute valeur kelvin et inversement…

  • Le réglage manuel

Enfin, si vous souhaitez neutraliser toute dominante colorée, même légère, vous pouvez utiliser le réglage manuel de la balance des blancs.

Le principe est d’emporter avec vous une plaquette (rigide de préférence) blanche et de la filmer en gros plan afin d’indiquer à l’appareil que ce blanc devient le blanc de référence dans le milieu ambiant.

C’est la meilleure méthode pour avoir des couleurs fidèles à la réalité.

Le problème c’est que le blanc de votre plaquette ne sera pas le même près de la surface ou à 15 / 20 m de profondeur. Il sera aussi différent si vous utiliser un filtre ou un éclairage. Il faudra donc à chaque changement de conditions refaire la balance des blanc….Vous voyez le topo ?

Notre conseil c’est d’éviter le mode automatique, mais ça dépend des appareils, des conditions de tournage, etc…Faites des essais et voyez ce qui convient le mieux.

 

Si vous faites une erreur de balance des blancs au moment de la prise de vue, sachez qu’il vous sera toujours possible de la corriger ensuite sur logiciel (si elle n’est pas trop importante bien sûr)

Deux cas doivent alors être distingués :

  • Si vous filmer en RAW , vous pourrez ajuster les couleurs sans aucune dégradation du fichier. La qualité de l’image sera la même que si vous aviez choisi la bonne balance des blancs dès la prise de vue.
  • Si vous filmer en format standard, la modification de la balance des blancs sera également possible mais en revanche, contrairement au cas précédent, elle entraînera une dégradation de l’image plus ou moins visible selon l’importance de la correction.

POUR CONCLURE

Ce qu’il est important de retenir :

  • La balance des blancs peut diminuer ou accentuer une dominante de couleurs
  • Le mode automatique est à éviter
  • Enregistrer au format RAW permet une meilleure correction en post production.

Trouver le bon réglage de la BdB peut s’avérer fastidieux. Il vous faudra peut-être de nombreux essais pour parvenir à un réglage qui soit satisfaisant.

Les caractéristiques techniques de votre appareil et les conditions de tournage auront bien sûr une grosse influence sur la BdB. Chaque plongée sera différente et dans l’absolue il faudrait refaire un réglage à chaque fois.

Si vous faites ça vous allez vite vous décourager. Alors l’idéal c’est d’arriver à trouver un ou deux réglages passe-partout et ensuite de travailler la colorimétrie en post production. Mais pour cela il faut que des couleurs soient déjà présentent dans vos images. Il faudra donc utiliser un éclairage sous-marin ou dans certains cas un filtre de couleur.

 

 

Et vous ? aviez vous conscience du rôle important de la balance des blancs dans vos prises de vues sous marine ? Avez-vous déjà été confronté à des problèmes de colorimétrie ? Comment les avez-vous réglés ? Dites le dans la zone commentaires.