Nous n’allons pas aborder ici les techniques et les règles de montage ni le fonctionnement ou l’utilisation d’un logiciel. Il faudrait plus qu’un article pour parler de tous les aspects du montage ; De la construction d’un récit à l’étalonnage final en passant par les raccords de plans, les transitions, le mixage son, les effets spéciaux, les titrages, etc…

Cela pourra faire l’objet d’une formation complète que nous envisageons de créer si vous êtes demandeur.

Que ce soit le film souvenir de vos vacances subaquatiques ou quelques clips de vos incursions sous-marines que vous vouliez réaliser, il va falloir bien préparer votre projet et avoir une bonne organisation avant même de commencer le montage si vous ne voulez pas vous retrouver rapidement perdu dans les méandres de vos fichiers et de vos médias.

PREMIÈRE ÉTAPE

Préparation – organisation

Comme vous le savez, le montage ça prend du temps et si vous ne voulez pas trop en perdre il est préférable de bien s’organiser dès le départ.

La première des choses à faire c’est de créer sur votre disque dur dédié au montage, un dossier principal et des sous dossiers dans lesquels vous allez mettre votre projet et tous les éléments nécessaires à votre montage.

 

dossiers windows

L’objectif c’est d’avoir l’ensemble des éléments du projet au même endroit, dans un même dossier de manière à pouvoir le déplacer facilement si nécessaire.

DEUXIÈME ÉTAPE

Acquisition des rushes et des différents médias.

A partir de la carte mémoire de votre appareil de prise de vue, je vous conseille de faire l’acquisition de vos rushes sur un DD externe et ensuite de les envoyer dans le dossier « rushes ». De cette façon si au cours du montage vous rencontrez un problème, un plantage ou autres et que vous perdez tout, vous aurez une sauvegarde de vos originaux.

Faites de même avec vos autres médias : musiques, photos, images, etc…

Mais avant de copier les fichiers vidéos dans le dossier « rushes » il va falloir trier.

C’est ce qu’on appelle le dérushage.

TROISIÈME ÉTAPE

Le dérushage

Le dérushage ça consiste à visionner tous les rushes et dans un premier temps de supprimer ceux qui sont inexploitables.

A ce stade là, pas de gros dilemme à avoir. Le choix se fera d’un point de vue technique : flou, pas cadré, carrément raté, noir…Voici une petite liste non exhaustive pour votre dérushage :

  • Image flou : il y a flou et flou bien sûr. Mais si les qualités artistiques de votre plan ne vous sautent pas aux yeux en le visualisant…pas de pitié…poubelle.
  • Plan trop instable : ça bouge, ça tangue…si vous avez le mal de mer en regardant les images…poubelle
  • Une erreur qui arrive souvent au début, c’est d’oublier d’arrêter l’enregistrement. Une belle séquence ou vous filmez le pont du bateau,vos pieds ou le bleu de l’océan…Poubelle !
  • Les doublons, triplons, quadruplons…Il arrive de refilmer plusieurs fois la même scène sous le même angle pour être sûr d’avoir quelque chose de bon. inutile de les garder toute, choisissez le meilleur plan.
  • Les aller-retours du zoom indigestes. Si votre plan n’est pas stable au moins 3 secondes, alors il sera difficilement exploitable.
  • etc… (oui, cette liste est non exhaustive)

Après ce premier nettoyage, vous pourriez vous rendre compte que vous avez jeté entre 30  et 40 %  de vos images. Pas de panique ! c’est normal ! On filme beaucoup plus que nécessaire et c’est tant mieux, ça permet d’avoir du choix et forcément il y a beaucoup de ratés.

N’hésitez pas à vous débarrasser des mauvais rushes ou même de ceux qui sont à peu près. Gardez uniquement ceux qui sont valables si vous voulez faire un montage de qualité.

QUATRIÈME ÉTAPE

Création du projet

Dans votre logiciel de montage créez le projet et les dossiers identiques à ceux que vous avez créé précédemment sur le DD dédié au montage 

Vous pouvez ajouter des sous dossiers dans le dossier « rushes » pour plus de classification en fonction du contenu des fichiers vidéos. Vous pouvez aussi renommer vos rushes.

En pratiquant ainsi, si vous avez besoin d’un certain plan au cours du montage, vous allez le retrouver très rapidement

Et enfin importation des rushes et des différents médias dans les dossiers et sous dossiers correspondants. Vous êtes prêt a monter ! 

logiciel de montage

 

Voilà, on vient de voir comment bien préparer un montage pour se facilité la tâche et travailler avec un maximum d’efficacité.

Alors bien sûr ceci est valable pour un montage simple et assez court de 3 à 4 minutes et donc une préparation assez simple aussi.

Mais pour un court métrage, un reportage ou un documentaire par exemple, où il y aura beaucoup plus de rushes et d’éléments, le travail de dérushage et de classification sera plus approfondi et prendra plus de temps, mais le principe reste le même.

A vous de jouer maintenant ! faites nous rêver avec de beaux montages et des belles vidéos.

Si vous avez des questions ou des suggestions n’hésitez pas à laisser des commentaires et si cet article vous a plu donnez lui une note et partagez le avec vos amis

 

COMMENT RÉALISEZ DES VIDÉOS EXCEPTIONNELLES

Recevez gratuitement ce guide qui va vous permettre d'améliorer considérablement la qualité de vos prises de vues sous-marine.