SAVOIR PLONGER AVANT DE FILMER

Nous avons trop souvent vu des plongeurs et plongeuses, essayer de filmer ou faire des photos (c’est valable aussi pour les photographes) en gesticulant dans tous les sens, en s’agrippant à un rocher ou au corail avec le corps presque à la verticale, en donnant des coups de palmes destructeurs dans la flore environnante et ensuite être déçu quand vient le moment de visionner leurs images.

Vous l’aurez compris, avant de vouloir filmer ou faire des photos sous l’eau il faut d’abord apprendre à plonger…..Mais non pas vous ! Cet article s’adresse aux débutants, bien sûr.

En dehors de la sécurité et du respect de l’environnement, dont nous parlerons un peu plus loin, la première chose qu’il va falloir maîtriser c’est la stabilité.

MAÎTRISER SA FLOTTABILITÉ

Le manque de stabilité c’est vraiment le premier problème des vidéastes débutants, que ce soit en prises de vues sous-marine ou terrestre.

bouéeEt en plongée la stabilité va dépendre de votre flottabilité.

Si vous ne maîtriser pas votre flottabilité, ce n’est pas la peine d’essayer de faire de la vidéo ou de la photo. Vous n’allez pas arriver à cadrer correctement votre sujet, et vous allez avoir des images qui bougent dans tous les sens et qui donnent le mal de mer.

Une parfaite maîtrise de la flottabilité est donc indispensable pour faire de belles images nettes, bien cadrées avec des mouvements de caméra fluides et stables. Des images que vous allez être fiers de montrer à votre entourage et que vous allez pouvoir mettre en ligne sur internet.

Etant entendu que notre propos n’est pas de vous apprendre à plonger mais à filmer, adressez-vous à votre moniteur de plongée qui va se faire un plaisir de vous apprendre les secrets du lestage et la technique du poumon-ballast.

Stabilité et aquaticité, sont les conditions absolues qui vous permettront de faire de bonnes images, que ce soit en pleine eau ou au-dessus d’un récif : Et ça c’est la pratique qui vous l’apportera.

LA SÉCURITÉ

La vidéo sous -marine est une activité passionnante qui nous permet de faire découvrir ce monde merveilleux à notre entourage et de partager nos émotions.

Mais il ne faut pas oublier que nous sommes des plongeurs avant tout et que toutes les règles de sécurité inhérentes à cette activité (que vous connaissez) sont évidemment à respecter à la lettre.

Il y a une grande différence entre une plongée explo et une plongée vidéo (ou photo).

En explo vous vous baladez tranquillement, les bras croisés ou les mains jointes (plus classe hein ?). Vous profitez du paysage en jetant de temps en temps un coup d’œil à votre ordi et à votre réserve d’air, tout en restant proche de votre binôme et sans perdre de vue la palanquée.

Tout ça se fait facilement et naturellement tant qu’il n’y a pas d’éléments perturbateurs.

Et l’élément perturbateur ici c’est la caméra !

plongeur

Plonger avec une caméra ou un appareil photo, avec l’objectif de faire de belles images, augmente considérablement le facteur risque. Pourquoi ?

Parce que vous allez avoir la tête dans le guidon, comme on dit. Votre attention va être focalisée sur la prise de vue ; cadrage, angle, éclairage, etc… et vous risquez d’oublier le reste.

Il faudra donc veiller à vérifier plus fréquemment que d’habitude, la profondeur, le temps d’immersion et la réserve d’air et avoir toujours la palanquée en visuel.

En palanquée, vidéastes et photographes, nous sommes de vrais boulets. On a tendance à s’attarder sur les espèces immobiles (facile à filmer) et y passer plusieurs minutes afin de les prendre sous toutes les coutures.

Préférez plonger, si c’est possible, avec un autre vidéaste ou photographe, sinon votre binôme va passer sa plongée à vous attendre ou bien vous allez passer la vôtre à le suivre.

Lors de prises de vues en plan rapproché ou macro, on a tendance à faire des apnées pour se stabiliser. Veillez à ne pas en abuser, cela peut entraîner un risque majoré de surpression pulmonaire et ADD (accident de décompression).

Attention également, aux remontées trop lentes, le long d’un tombant par exemple, qui peuvent engendrés une mauvaise décompression.

LE RESPECT DU MILIEU

Respecter la faune et la flore c’est éviter au maximum :

  • De s’appuyer trop lourdement sur les rochers ou coraux pour se stabiliser
  • De donner de grands coups de palme destructeurs dans la flore environnante
  • De déplacer ou soulever des pierres pour voir ce qu’il y a dessous
  • De toucher ou perturber les animaux marins

 

Soyez attentif aux dangers du milieu, courant, faune et flore, épaves, etc…

La pratique de la plongée audiovisuelle doit être aussi rigoureuse, voire plus, que toute autre plongée et son attrait ne doit pas se faire au détriment des règles de sécurité.

Une belle image ne vaut pas un accident de plongée
ni une détérioration du mileu

 

Vous pouvez donner une note à cet article et le partager avec vos amis.

COMMENT RÉALISEZ DES VIDÉOS EXCEPTIONNELLES

Recevez gratuitement ce guide qui va vous permettre d'améliorer considérablement la qualité de vos prises de vues sous-marine.